Accueil Nos poissons préférés Articles poissons
 

llyodon xantusi : un véritable vivipare



Parmi les poissons « vivipares » élevés en aquarium, à côté des guppies et porte-épée que tout le monde connaît, il existe un groupe dont l’élevage reste encore un peu confidentiel : les Goodéidés. Cette famille de poissons provient des hauts plateaux du Mexique. A l’AAAI, deux espèces sont représentées : Ilyodon xantusi et Xenotoca eiseni. Je ne parlerai ici que du premier.

D’où vient-il ?

Ilyodon xantusi est originaire d’un bassin hydrographique constitué par deux grandes rivières, le rio Coahuayana et le rio Armeria. Ce territoire regroupe une partie des trois Etats mexicains de Michoacan, de Colima et de Jalisco, situés sur la côte pacifique du Mexique. La localité type, Haciendo Los Limones, se trouve à deux kilomètres au sud-ouest de Villa Alvarez, dans l’Etat de Colima. Le climat est tropical, tempéré par l’air humide venu de la mer et l’altitude où vivent les Ilyodon.

Description.

Ce poisson atteint une dizaine de centimètres. Il est en forme de fuseau, moins « ramassé » que d’autres Goodéidés qui ont le corps très haut. La couleur d’ensemble est gris pourpré, plus accentuée sur le dos, alors que le ventre est plus gris. Une raie noire est présente sur les flancs et des mouchetures de la même couleur ornent la nageoire caudale. Les deux sexes sont très semblables, mais le mâle peut se distinguer par sa nageoire anale : celle-ci possède des rayons renforcés et un peu plus longs que les autres, qui en font un organe d’accouplement, l’andropode. Ilyodon a des machoires munies de dents situées dans une petite cavité, ce qui est à l’origine de son nom générique (littéralement « la dent dans une caverne »).

Ilyodon xantusi en aquarium

Ilyodon xantusi est un nageur actif. Il a donc besoin d’espace pour nager, De plus, c’est un poisson sociable qui peut être gardé en groupe d’une dizaine d’individus. Un aquarium d’une centaine de litres au minimum est donc indispensable à leur bien-être. Comme dans notre association, ce bac doit être bien planté (mousse de Java, quelques grandes plantes comme Vallisneria, Echinodorus, etc), en laissant de l’espace libre pour la nage. Ilyodon xantusi occupe tout le bac. Les plantes sont donc sur le fond et les côtés et laissent le centre libre. Des bois morts et des caillous peuvent compléter le décor.

Ilyodon xantusi vit dans une eau dure, à très dure (20 à 25°f). Le pH peut alle de 7,5 à 8,5. La température doit être comprise entre 20 et 28°C.

L’espèce est sociable, elle peut cohabiter, comme dans la nature, avec d’autres Goodéidés, des Cichlidés et autres.

La nourriture est surtout à base végétale, comme la nourriture préparée à l’AAAI. Vers de vase, artémias et autres aliments congelés ou vivants sont aussi acceptés.

La reproduction n’est pas difficile : une femelle peut mettre au monde plusieurs dizaines d’alevins tous les deux mois environ. Les jeunes mesurent plus d’un centimètre à la naissance et, fait remarquable, les parents ne les attaquent pas, comme vous pourrez le constater actuellement à l’AAAI. A noter que Ilyodon xanthusi est un véritable vivipare (à la différence des guppies et autres xyphos, qui sont, eux, ovovivipares : les femelles produisent des oeufs qui éclosent juste avant l’expulsion des jeunes du corps maternel), puisque c’est la mère qui assure la nutrition et la respiration des embryons, au moyen d’un équivalent du cordon ombilical des Mammifères : les trophotaeniae, littéralement les « cordons nourriciers ». Ce sont des annexes embryonnaires qui sont visibles chez le jeune nouveau-né, qui finissent par tomber au bout de quelques jours. Les alevins acceptent les mêmes nourritures que les adultes, adaptées évidemment à leur taille.

En résumé, Ilyodon xantusi est un poisson facile à conserver et à élever, qui peut vivre en aquarium pendant plusieurs années (cinq ans au moins).

Dans un prochain article, j’évoquerai des données plus générales sur les Goodéidés et leur statuts actuels.

Dominique RAYNAL



Forum de l'article